Pierre-Louis Desprez
Arléa, 2007.

Présentation de l'éditeur

Des émotions de l'enfance à l'interrogation du philosophe, des chemins côtiers aux pentes du Ventoux, des routes d'Auvergne et des sentiers de l'île de Ré aux boulevards parisiens, Pierre-Louis Desprez, de flexions en réflexions, nous emmène en balade. Avec ce sentiment de bonheur et de liberté que le vélo procure, passé l'angoisse du premier équilibre une fois ôtées les petites roues. S'il est ici question de plaisir, on y parle aussi d'endurance - voire de souffrance -, de rêveries solitaires et d'amitié. Et parce que ce voyage est avant tout littéraire, on y retrouve Freud, qui interdisait à ses filles de monter sur une selle. Zola, qui y voyait au contraire un bon moyen de dégourdir les jeunes filles... On y croise aussi Paulette, la fille du facteur, Albert Londres et Antoine Blondin, Willy Ronis et les premiers " congés payés ", Proust, Morand, mais aussi Orsenna, Fournel ou Perec... C'est donc, à l'heure où le vélo confirme son retour dans les villes, une joyeuse invitation au voyage.

Biographie de l'auteur

Pierre-Louis Desprez, normalien, vit et travaille à Paris. Il roule à vélo depuis l'âge de trois ans, par plaisir, et sans idéologie.

Petits cycles de bonheur